Comment cultiver les Physalis

L

  e physalis est une culture très peu exigeante en nutriments et en eau du fait de sa rusticité, mais il faut veiller à choisir les bonnes variétés pour nos régions. Il faut avant tout que les plants puissent disposer d’un maximum de soleil et si possible ne pas être exposés aux "grands vents". Les premières gelées sérieuses, provoqueront la mort de la plante.


Semis


La plante est majoritairement multipliée par semis, étant donné que dans un kilo on P1130259compte de 10000 à 16000 graines (Un fruit  contient plus de 300 graines). On sème les graines au mois de mars sous abri, à 0.5mm, dans un terreau classique. Après 15 jours, repiquer dans des pots plus larges. On implantera les cultures en extérieur, dès le mois de mai.


             

Espacement


La surface nécessaire à un plant de physalis est de 1,5 m². Lorsqu’ils sont en rang, un écartement de 0.45m 0.6 ou 0.9 n’influe pas sur le rendement mais augment légèrement le poids des fruits, il faudra donc préférer plus d’espace si l’on préfère des gros fruits.

           

TailleLa taille


La taille n’est pas nécessaire sauf dans le cas d’une récolte mécanisée. On peut cependant retirer les axillaires des feuilles de la base, jusqu'aux premières ramifications.

 


 

            Tuteurer et palisserLe palissage


On peut tuteurer ou palisser (schéma) les plants, s'ils sont trop hauts afin d’eviter de casser la tige principale.

 

 

 

 

 

                Physalis peruviana Récolte

 

            Les fruits sont récoltés lorsqu'ils tombent à terre. On peut tout de même les récolter avant maturité complète sur le pied. It may take some experience to tell when the calyx-enclosed fruits are fully ripe. On le retire une fois que le calice a subi sa veraison (changement de couleur vers le jaune-orangé). Lorsqu’ils sont parfaitement murs, ils se conservent pendant plusieurs mois, de préférence au frais. Les fruits sont obtenus de juillet à octobre en extérieur.

 

calendrierCouleurs

 

 Irrigation

 

La plante a besoin d'être arrosée de manière uniforme afin d’avoir des fruits de qualité. . Là où le drainage n’est pas suffisant, les plantations doivent être implantées sur une pente douce et sur des monticules. L'irrigation peut être réduite lorsque les fruits arrivent à maturité. The plants become dormant during drought. Les plantes entrent en dormance pendant la sécheresse. Un excès d'eau entraînera favorisera la croissance végétative et diminue le nombre de fruits par plante. 20mm d'eau par semaine semblent convenir à la plante, pour une croissance optimale.

            SolsP1130262

 

Les physalis doivent pousser dans un sol drainant. Les sols qui leur conviennent le mieux sont de type sablo-limoneux,tout comme des sols plus lourds (Argilo-limoneux). 

 


            Fertilisation

            Le physalis n’obtient pas de meilleur rendement, s'il reçoit un apport d’azote. L’apport d’engrais entraîne même un développement trop important des feuilles et diminue la floraison. 

 

 

 

            Protection contre le gel


            Les cultures individuelles sont suffisamment petites pour pouvoir être protégée, et la couverture des pieds peut donc s’avèrer utile. Cette protection peut se faire par des bâches ou mini-tunnels plastiques si le nombre de pieds est plus important.


            Ravageurs et maladies (Liste détaillée)


Les physalis ne subissent quasiment aucun impact de maladies. On a tout de même pu observer de faibles attaques d'oïdium et alternaria. En sol drainé, il peuvent également subir la pourriture racinaire et certains virus. Les insectes qui attaquent la plante sont la pyrale du tronc (Heliotis suflixa), pyrale des feuilles (Epiatrix spp.), La tordeuse (Phthorimaea), doryphore de la pomme de terre, altise rayée du concombre et le scarabée (Acalymma vittata). Les plantes cultivées en serre sont attaqués par la mouche blanche et les pucerons. Les fruits stockés peuvent être également affectés par le Penicillium et Botrytis. L'attaque la plus probable est celle de puceron, facilement repoussés par une aspersion de jus de tabac dilué (!Insecticide extrêmement puissant!).


 

  Toutes les sources

 

 

                    Rotation

 


Bons précédents :  Radis, navets, mâche et pois et toutes autres Fabacées (Légumineuses)

Mauvais précédents : Autres Solanacées, car il existe un risque de transfert de maladies.

En culture associée :

      - Les Œillets d’Inde réduisent les risques d’attaques d’aleurodes et viennent également à  bout des nématodes, friands des racines des plants de tomate,   par ses exsudats racinaires .
      - Basilic, persil, ciboulette sont des plantes aromatiques réputées pour lutter efficacement contre les ravageurs.
      - Céleris, haricots, poireaux ou encore radis seront de bons voisins au potager pour le physalis.


               Conservation

 

          Grâce à son calice, le fruit peut être conservé au delà de 4 mois, dans une pièce fraîche et aérée. Par expérience, on a pu observer qu'en milieu chaud et humide, aucune pourriture n'est apparue jusqu'au flétrissement du fruit, 3 mois après la récolte. Cependant, on note une importante perte d'arôme, et des risques de développement des botrytis sur les fruits récoltés.  Ces risques peuvent être diminués, par l'introduction des fruits dans un dessicateur.